Pensez design inclusif

Design inclusif Steelcase

Pensez design inclusif

La plupart des dirigeants et des designers souhaitent créer des espaces inclusifs…

Mais ne savent pas comment faire ou n’ont pas précisément cerné ce concept. À nous de dépasser les codes et les convenances.

Repérez la manière dont l’identité et les biais influent sur les décisions. Sollicitez le point de vue d’individus issus de différents milieux socio- économiques ou ethniques, porteurs de divers handicaps, de tout âge, taille ou genre, ou neurodivergents : votre projet n’en sera qu’enrichi. Il ne s’agit pas d’atteindre la perfection, mais de débusquer les obstacles invisibles et les voix inaudibles pour nourrir l’innovation. 

Caractéristiques d’un design inclusif 

Il est difficile de lister précisément ce qui fait la qualité d’un espace, mais les individus repèrent instinctivement les lacunes et les obstacles. 

Premières impressions 

En entrant, vous voyez des panneaux, des seuils, du mobilier, des sons, des odeurs et des œuvres d’art qui donnent le ton et signalent une appartenance – ou une exclusion. Pour attirer un ensemble dynamique d’individus divers, assurez-vous qu’ils se sentent perçus, encouragés et accueillis dès leur arrivée.
Les œuvres choisies sont-elles à l’image de la communauté ? Y a-t-il des espaces où faire
une pause pour les personnes atteintes de handicaps fonctionnels ? La signalétique permet- elle à tous de se repérer ? Que ressentent les personnes hypo- ou hypersensibles à leur entrée ? Autant de questions vectrices de possibilités. 

Des configurations variées 

Lorsqu’on pense au bureau traditionnel, on imagine des postes de travail dupliqués à l’infini. Cela peut donner une impression d’égalité, mais ne tient pas compte de la diversité de nos habitudes de travail et de nos besoins. Sur site, un quartier inclusif permet une grande diversité de postures, de délimitations ou points de contact intentionnels. Offrez à tous des espaces de productivité sans sacrifier l’équité ni contraindre tout le monde à loger à la même enseigne. 

design inclusif au bureau

Des solutions alliant technologie et mobilier 

Grâce à des solutions variées, différentes personnes partagent un même espace chacune à sa manière. Des assises diverses, visuellement cohérentes, mais offrant plusieurs degrés de fermeté ou types d’accoudoirs, garantissent le confort de chacun. Des tables de formes et hauteurs différentes (laissant de l’espace pour circuler) assurent à chacun un poste de travail convenable. Des surfaces écritoires accessibles, mobiles et modulables favorisent la cohésion communautaire, la coopération et la circulation. Les prises doivent être accessibles sans avoir à se pencher ou se contorsionner. Ces choix garantissent la dignité de chacun et la participation de tous. 

espace de travail

Perception spatiale et contrôle sensoriel 

S’il est parfois difficile de contrôler votre environnement au bureau, cela n’a rien d’impossible. Lorsque nous travaillons pour des personnes neurodiverses, nous favorisons le contrôle sensoriel par l’utilisateur, moyen éprouvé d’améliorer l’expérience spatiale de tous. Avez-vous prévu des zones de concentration, ou sans technologie ? Aménagé des espaces sensoriels flexibles favorisant le repos et la détente, ou des stations réservables avec contrôle de l’intimité visuelle, de l’éclairage, du bruit et de l’aération ? Si la réponse est non, votre espace pourrait être plus inclusif. 

Espace de travail et perception
Illustrations de Jody Williams.

En Conclusion

Si le design inclusif offre de nombreuses possibilités, nous sommes conscients des défis que pose cette démarche, notamment à ses plus ardents défenseurs. Dans notre monde en constante mutation, le design inclusif tente de remettre en cause l’exclusion et de construire sciemment des espaces où travailler, apprendre, se ressourcer – en un mot, vivre mieux.